Flag of the European Union EU Clinical Trials Register Help

Clinical trials

The European Union Clinical Trials Register allows you to search for protocol and results information on:
  • interventional clinical trials that are conducted in the European Union (EU) and the European Economic Area (EEA);
  • clinical trials conducted outside the EU / EEA that are linked to European paediatric-medicine development.
  • Learn   more about the EU Clinical Trials Register   including the source of the information and the legal basis.


    The EU Clinical Trials Register currently displays   42891   clinical trials with a EudraCT protocol, of which   7066   are clinical trials conducted with subjects less than 18 years old.
    The register also displays information on   18700   older paediatric trials (in scope of Article 45 of the Paediatric Regulation (EC) No 1901/2006).


    Phase 1 trials conducted solely in adults and that are not part of an agreed PIP are not public in the EU CTR (refer to European Guidance 2008/C 168/02   Art. 3 par. 2 and   Commission Guideline 2012/C 302/03,   Art. 5) .

    Clinical Trials marked as "Trial now transitioned" were transitioned to the Clinical Trial Regulation 536/2014 and can be further followed in the Clinical Trial Information System  
     
    Examples: Cancer AND drug name. Pneumonia AND sponsor name.
    How to search [pdf]
    Search Tips: Under advanced search you can use filters for Country, Age Group, Gender, Trial Phase, Trial Status, Date Range, Rare Diseases and Orphan Designation. For these items you should use the filters and not add them to your search terms in the text field.
    Advanced Search: Search tools
     

    < Back to search results

    Print Download

    Summary
    EudraCT Number:2015-005804-27
    Sponsor's Protocol Code Number:15-200
    National Competent Authority:France - ANSM
    Clinical Trial Type:EEA CTA
    Trial Status:Completed
    Date on which this record was first entered in the EudraCT database:2016-01-29
    Trial results
    Index
    A. PROTOCOL INFORMATION
    B. SPONSOR INFORMATION
    C. APPLICANT IDENTIFICATION
    D. IMP IDENTIFICATION
    D.8 INFORMATION ON PLACEBO
    E. GENERAL INFORMATION ON THE TRIAL
    F. POPULATION OF TRIAL SUBJECTS
    G. INVESTIGATOR NETWORKS TO BE INVOLVED IN THE TRIAL
    N. REVIEW BY THE COMPETENT AUTHORITY OR ETHICS COMMITTEE IN THE COUNTRY CONCERNED
    P. END OF TRIAL
    Expand All   Collapse All
    A. Protocol Information
    A.1Member State ConcernedFrance - ANSM
    A.2EudraCT number2015-005804-27
    A.3Full title of the trial
    Essai randomisé, contrôlé, en double aveugle, de l'anakinra contre placebo, en adjonction à la corticothérapie dans l'artérite à cellules géantes.
    Essai randomisé, contrôlé, en double aveugle, de l'anakinra contre placebo, en adjonction à la corticothérapie dans l'artérite à cellules géantes.
    A.3.1Title of the trial for lay people, in easily understood, i.e. non-technical, language
    GiAnT (Giant cell arteritis and Anakinra Trial)
    GiAnT (Giant cell arteritis and Anakinra Trial)
    A.3.2Name or abbreviated title of the trial where available
    GiAnT
    GiAnT
    A.4.1Sponsor's protocol code number15-200
    A.7Trial is part of a Paediatric Investigation Plan No
    A.8EMA Decision number of Paediatric Investigation Plan
    B. Sponsor Information
    B.Sponsor: 1
    B.1.1Name of SponsorCHU CAEN
    B.1.3.4CountryFrance
    B.3.1 and B.3.2Status of the sponsorNon-Commercial
    B.4 Source(s) of Monetary or Material Support for the clinical trial:
    B.4.1Name of organisation providing supportCHU CAEN
    B.4.2CountryFrance
    B.5 Contact point designated by the sponsor for further information on the trial
    B.5.1Name of organisationCHU CAEN
    B.5.2Functional name of contact pointInvestigateur coordinateur
    B.5.3 Address:
    B.5.3.1Street AddressService de médecine interne
    B.5.3.2Town/ cityCAEN
    B.5.3.3Post code14033
    B.5.3.4CountryFrance
    B.5.4Telephone number33231064579
    B.5.5Fax number33231064954
    B.5.6E-mailaouba-a@chu-caen.fr
    D. IMP Identification
    D.IMP: 1
    D.1.2 and D.1.3IMP RoleTest
    D.2 Status of the IMP to be used in the clinical trial
    D.2.1IMP to be used in the trial has a marketing authorisation Yes
    D.2.1.1.1Trade name KINERET
    D.2.1.1.2Name of the Marketing Authorisation holderSwedish Orphan Biovitrum AB
    D.2.1.2Country which granted the Marketing AuthorisationFrance
    D.2.5The IMP has been designated in this indication as an orphan drug in the Community No
    D.2.5.1Orphan drug designation number
    D.3 Description of the IMP
    D.3.4Pharmaceutical form Solution for injection
    D.3.4.1Specific paediatric formulation No
    D.3.7Routes of administration for this IMPSubcutaneous use
    D.3.11 The IMP contains an:
    D.3.11.1Active substance of chemical origin Yes
    D.3.11.2Active substance of biological/ biotechnological origin (other than Advanced Therapy IMP (ATIMP) Yes
    The IMP is a:
    D.3.11.3Advanced Therapy IMP (ATIMP) No
    D.3.11.3.1Somatic cell therapy medicinal product No
    D.3.11.3.2Gene therapy medical product No
    D.3.11.3.3Tissue Engineered Product No
    D.3.11.3.4Combination ATIMP (i.e. one involving a medical device) No
    D.3.11.3.5Committee on Advanced therapies (CAT) has issued a classification for this product No
    D.3.11.4Combination product that includes a device, but does not involve an Advanced Therapy No
    D.3.11.5Radiopharmaceutical medicinal product No
    D.3.11.6Immunological medicinal product (such as vaccine, allergen, immune serum) No
    D.3.11.7Plasma derived medicinal product No
    D.3.11.8Extractive medicinal product No
    D.3.11.9Recombinant medicinal product No
    D.3.11.10Medicinal product containing genetically modified organisms No
    D.3.11.11Herbal medicinal product No
    D.3.11.12Homeopathic medicinal product No
    D.3.11.13Another type of medicinal product No
    D.8 Information on Placebo
    D.8 Placebo: 1
    D.8.1Is a Placebo used in this Trial?Yes
    D.8.3Pharmaceutical form of the placeboSolution for injection
    D.8.4Route of administration of the placeboSubcutaneous use
    E. General Information on the Trial
    E.1 Medical condition or disease under investigation
    E.1.1Medical condition(s) being investigated
    Patients atteints d’artérite à cellules géantes (ou maladie de Horton)
    Patients atteints d’artérite à cellules géantes (ou maladie de Horton)
    E.1.1.1Medical condition in easily understood language
    maladie de Horton
    maladie de Horton
    E.1.1.2Therapeutic area Diseases [C] - Symptoms and general pathology [C23]
    MedDRA Classification
    E.1.2 Medical condition or disease under investigation
    E.1.2Version 18.1
    E.1.2Level LLT
    E.1.2Classification code 10018250
    E.1.2Term Giant cell arteritis
    E.1.2System Organ Class 100000004866
    E.1.3Condition being studied is a rare disease No
    E.2 Objective of the trial
    E.2.1Main objective of the trial
    Montrer que dans l’ACG le taux de rechute est significativement plus bas dans le bras anakinra + prednisone que dans le bras placebo + prednisone à la semaine 26.
    Montrer que dans l’ACG le taux de rechute est significativement plus bas dans le bras anakinra + prednisone que dans le bras placebo + prednisone à la semaine 26.
    E.2.2Secondary objectives of the trial
    1- EFFICACITE
    Objectif 1: déterminer les taux de rechutes spécifiques de l'ACG dans les deux bras (anakinra + prednisone versus prednisone + placebo) aux périodes suivantes:
    * S4 à S16 (S4= prednisone à 0,5 mg/kg; S16 = arrêt de l'anakinra et prednisone à 0,15 mg/kg)
    * S17 à S26 (S24 = prednisone orale décrue à 0,1 mg/kg)
    * S27 à S52 (S52 = fin de suivi)

    Objectif 2: comparer le temps d'obtention d'une rémission complète sur une période de suivi de 52 semaines entre les 2 bras
    Objectif 3: comparer le nombre de première rechute de l'ACG sur une période de suivi de 52 semaines entre les 2 bras
    Objectif 4: comparer la dose cumulée et la dose moyenne de prednisone utilisées sur une période de suivi de 52 semaines entre les 2 bras

    2- TOLERANCE
    Objectif 1: comparer la tolérance entre les 2 bras
    1- EFFICACITE
    Objectif 1: déterminer les taux de rechutes spécifiques de l'ACG dans les deux bras (anakinra + prednisone versus prednisone + placebo) aux périodes suivantes:
    * S4 à S16 (S4= prednisone à 0,5 mg/kg; S16 = arrêt de l'anakinra et prednisone à 0,15 mg/kg)
    * S17 à S26 (S24 = prednisone orale décrue à 0,1 mg/kg)
    * S27 à S52 (S52 = fin de suivi)

    Objectif 2: comparer le temps d'obtention d'une rémission complète sur une période de suivi de 52 semaines entre les 2 bras
    Objectif 3: comparer le nombre de première rechute de l'ACG sur une période de suivi de 52 semaines entre les 2 bras
    Objectif 4: comparer la dose cumulée et la dose moyenne de prednisone utilisées sur une période de suivi de 52 semaines entre les 2 bras

    2- TOLERANCE
    Objectif 1: comparer la tolérance entre les 2 bras
    E.2.3Trial contains a sub-study Yes
    E.2.3.1Full title, date and version of each sub-study and their related objectives
    1. ETUDE ANCILLAIRE D’IMMUNOMONITORING (Uniquement pour les patients du centre de CAEN et LILLE) (Pr B. Le Mauff, Laboratoire d’Immunologie CHU CAEN, avenue de la Côte de Nacre 14000 CAEN; Pr M. Lambert/Dr S. Dubucquoi Laboratoire d’Immunologie CHRU Lille, 2 Avenue Oscar Lambret, 59000 Lille)

    2. OBJECTIF ANCILLAIRE D’IMMUNOHISTOCHIMIE ET DES TEST FONCTIONNELS
    (Dr Kim Heang LY , Laboratoire d'immunologie-Pr Marie-Odile Jauberteau-Marchan, EA 3842 "Neurotrophines, autoimmunité et cancer" 2ème étage, Faculté de Médecine, 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex,)
    1. ETUDE ANCILLAIRE D’IMMUNOMONITORING (Uniquement pour les patients du centre de CAEN et LILLE) (Pr B. Le Mauff, Laboratoire d’Immunologie CHU CAEN, avenue de la Côte de Nacre 14000 CAEN; Pr M. Lambert/Dr S. Dubucquoi Laboratoire d’Immunologie CHRU Lille, 2 Avenue Oscar Lambret, 59000 Lille)

    2. OBJECTIF ANCILLAIRE D’IMMUNOHISTOCHIMIE ET DES TEST FONCTIONNELS
    (Dr Kim Heang LY , Laboratoire d'immunologie-Pr Marie-Odile Jauberteau-Marchan, EA 3842 "Neurotrophines, autoimmunité et cancer" 2ème étage, Faculté de Médecine, 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex,)
    E.3Principal inclusion criteria
    Age ≥ 50 ans
    Patient atteint d’artérite temporale à cellules géantes répondant à 3 des 5 critères de l’American College of Rheumatology (ACR) ayant :
    Soit une biopsie d’artère temporale compatible avec le diagnostic d’ACG (artérite non nécrosante, à cellules géantes avec un infiltrat inflammatoire granulomateux, habituellement localisé à la jonction intima-media, fait de lymphocytes, macrophages et cellules géantes multinucléées; ou au minimum mise en évidence d’un infiltrat inflammatoire chronique fait de lymphocytes et de quelques neutrophiles ou éosinophiles sans cellules géantes)
    Soit une aortite thoracique abdominale diagnostiquée par :
    Angio-TDM : épaississement circonférentiel de la paroi aortique de plus de 3mm, en l’absence de plaque athéromateuse adjacente et d’infection évolutive.
    Angio-IRM : épaississement pariétal de la paroi aortique en pondération T1 avec hypersignal en pondération T2 et rehaussement après injection de gadolinium.
    TEP-scanner : l’augmentation de l’absorption du FDG par l’aorte et ses branches n’est pas spécifique de l’ACG et peut se voir au cours de l’athérome. Le TEP-scanner est donc probablement une technique très sensible mais trop peu spécifique pour retenir le diagnostic d’ACG. Nous considérons donc le TEP-scanner comme une méthode diagnostique de l’aortite secondaire à l’ACG que s’il existe concomitamment sur le même examen une fixation aortique (thoracique ou abdominale) et artérielle de gros calibre (artère(s) axillaire(s), sous-clavière(s) et/ou carotide(s)) du FDG.
    Maladie nouvellement diagnostiquée et corticothérapie débutée depuis au maximum 14 jours dont la dose initiale est ≤ 1 mg/Kg
    OU
    Récidive d’une ACG dont le traitement par corticoïdes (y compris hydroprednisone) et/ou immunosuppresseur a été stoppé depuis au moins 6 mois. Au moment de la récidive, au moins 3 des 5 critères ACR pour le diagnostic d’ACG doivent être présents. De plus :
    si la BAT était positive au moment du diagnostic initial, il n’est pas nécessaire d’en refaire une nouvelle.
    si la BAT était négative, le patient ne peut être inclus qu’après réalisation d’une nouvelle BAT qui devra être positive ou s’il existe une aortite, mise en évidence par Angio-TDM ou Angio-IRM ou TEP-scanner.
    Pour les hommes et femmes en âge de procréer, une méthode contraceptive efficace doit être utilisée chez le ou la patient(e) ou son partenaire durant toute la durée du traitement par anakinra (ou placebo) et pendant 3 mois après son arrêt. De même, l’allaitement n’est autorisé qu’après 3 mois d’arrêt de l’anakinra. Les femmes considérées comme non à risque de grossesse sont celles définies par une ménopause d’au moins un an ou chirurgicalement stériles (ligature de trompes, ovariectomie bilatérale ou hystérectomie)
    Personne ayant donné son consentement écrit
    Personne affiliée à un régime de sécurité sociale
    Age ≥ 50 ans
    Patient atteint d’artérite temporale à cellules géantes répondant à 3 des 5 critères de l’American College of Rheumatology (ACR) ayant :
    Soit une biopsie d’artère temporale compatible avec le diagnostic d’ACG (artérite non nécrosante, à cellules géantes avec un infiltrat inflammatoire granulomateux, habituellement localisé à la jonction intima-media, fait de lymphocytes, macrophages et cellules géantes multinucléées; ou au minimum mise en évidence d’un infiltrat inflammatoire chronique fait de lymphocytes et de quelques neutrophiles ou éosinophiles sans cellules géantes)
    Soit une aortite thoracique abdominale diagnostiquée par :
    Angio-TDM : épaississement circonférentiel de la paroi aortique de plus de 3mm, en l’absence de plaque athéromateuse adjacente et d’infection évolutive.
    Angio-IRM : épaississement pariétal de la paroi aortique en pondération T1 avec hypersignal en pondération T2 et rehaussement après injection de gadolinium.
    TEP-scanner : l’augmentation de l’absorption du FDG par l’aorte et ses branches n’est pas spécifique de l’ACG et peut se voir au cours de l’athérome. Le TEP-scanner est donc probablement une technique très sensible mais trop peu spécifique pour retenir le diagnostic d’ACG. Nous considérons donc le TEP-scanner comme une méthode diagnostique de l’aortite secondaire à l’ACG que s’il existe concomitamment sur le même examen une fixation aortique (thoracique ou abdominale) et artérielle de gros calibre (artère(s) axillaire(s), sous-clavière(s) et/ou carotide(s)) du FDG.
    Maladie nouvellement diagnostiquée et corticothérapie débutée depuis au maximum 14 jours dont la dose initiale est ≤ 1 mg/Kg
    OU
    Récidive d’une ACG dont le traitement par corticoïdes (y compris hydroprednisone) et/ou immunosuppresseur a été stoppé depuis au moins 6 mois. Au moment de la récidive, au moins 3 des 5 critères ACR pour le diagnostic d’ACG doivent être présents. De plus :
    si la BAT était positive au moment du diagnostic initial, il n’est pas nécessaire d’en refaire une nouvelle.
    si la BAT était négative, le patient ne peut être inclus qu’après réalisation d’une nouvelle BAT qui devra être positive ou s’il existe une aortite, mise en évidence par Angio-TDM ou Angio-IRM ou TEP-scanner.
    Pour les hommes et femmes en âge de procréer, une méthode contraceptive efficace doit être utilisée chez le ou la patient(e) ou son partenaire durant toute la durée du traitement par anakinra (ou placebo) et pendant 3 mois après son arrêt. De même, l’allaitement n’est autorisé qu’après 3 mois d’arrêt de l’anakinra. Les femmes considérées comme non à risque de grossesse sont celles définies par une ménopause d’au moins un an ou chirurgicalement stériles (ligature de trompes, ovariectomie bilatérale ou hystérectomie)
    Personne ayant donné son consentement écrit
    Personne affiliée à un régime de sécurité sociale
    E.4Principal exclusion criteria
    Des pathologies, habitus ou autres caractéristiques du patient
    Grossesse, femmes allaitantes ou en âge de procréer n'utilisant pas de contraception
    Syndrome démentiel
    Patient non observant
    Patient habitant à plus de 150 km du centre investigateur
    Antécédents d’intoxication éthylique ou médicamenteuse ayant nécessité une hospitalisation dans l’année précédente
    Patient suivi et/ou traité pour une autre maladie auto-immune ou inflammatoire connue
    Hypersensibilité à l’anakinra ou à l’un de ses excipients (Sodium citrate (E331), sodium chlorure, edétate disodique (E385), polysorbate 80 (E433), sodium hydroxyde (E524), eau pour préparations injectables, substrats d'origine : protéines d'Escherichia coli)
    Personne sous sauvegarde de justice, tutelle ou curatelle
    Personnes privées de liberté
    Personnes non bénéficiaires du régime de la sécurité sociale
    D’autres thérapeutiques
    Patient ayant déjà débuté (ou stoppé il y a moins de 6 mois) dans un cadre protocolaire ou non, pour son ACG ou pour une autre maladie, un traitement par anti TNF-α, méthotrexate, ciclosporine, cyclophosphamide, dapsone ou bolus de corticoïdes.
    Patient sous corticoïdes au long cours pour une autre affection
    Début du traitement de la maladie de l’ACG par une dose > 1 mg/Kg quelle que soit la durée
    Immunisation par un vaccin vivant/atténué au cours des 8 semaines précédant l’inclusion
    Des pathologies infectieuses
    Hépatite virale chronique (ou aiguë) B ou C
    Infection par le HIV
    Infection persistante ou infection sévère ayant nécessité une hospitalisation ou un traitement IV par antibiotiques durant les 30 jours précédant l’inclusion
    Infection ayant nécessité un traitement par antibiotiques oraux dans les 14 jours précédents l’inclusion
    Antécédent de tuberculose active, histoplasmose ou listériose
    Signes de tuberculose latente (basée sur un antécédent de contage non traité, une opacité de plus de 1 cm de diamètre sur la radiographie pulmonaire, ou un test in vitro (Quantiferon Gold ou T-Spot-TB) positif. Un antécédent de tuberculose maladie ou de tuberculose latente dont le traitement est terminé et a été correctement conduit ne constitue pas un critère d’exclusion, quel que soit le résultat du Quantiferon ou du T-Spot-TB.
    Une maladie instable
    Diabète non contrôlé avec antécédent d’infections récidivantes
    Cardiopathie ischémique instable
    Insuffisance cardiaque ≥ stade III/IV de la NYHA
    Accident vasculaire cérébral récent
    Ou toute autre maladie sévère entrainant, de l’avis de l’investigateur, un risque pour le patient du fait de sa participation à l’étude.
    Un risque vasculaire, métabolique, infectieux, rénal ou néoplasique comme suit :
    Patient à haut risque cardiovasculaire : antécédent de maladie coronarienne ou vasculaire avérée, diabétique de type 2 à haut risque cardiovasculaire*, risque vasculaire >20% à 10 ans (équation de Framingham)
    Dyslipidémie sévère non contrôlée par traitement hypolipémiant
    Pathologie hépatique active et insuffisance hépato-cellulaire
    Neutropénie (<1 500/mm3) au moment de l’introduction du KINERET® /PLACEBO ; ainsi un patient ayant une neutropénie initiale peut être inclus dans l’étude si cette dernière se corrige sous Cortancyl®, et que le traitement expérimental (KINERET® /PLACEBO) peut-être débuté moins de 15 jours après le début de la prednisone
    Néoplasie de moins de 5 ans, sauf cancer in situ du col utérin et cancer cutané (hors mélanome) avec exérèse complète dont les limites passent en zone saine.
    Insuffisance rénale sévère (Clairance < 30mL/min)
    * Les patients diabétiques à haut risque cardiovasculaire sont définis par :
    - Une atteinte rénale (protéinurie>300mg/24h ou clairance de la créatinine <60mL/min selon Cockroft)
    - Ou au moins deux des facteurs de risque suivants :
    - homme de plus de 50 ans, femme de plus de 60 ans
    - antécédents de maladie coronaire précoce : infarctus du myocarde ou mort subite chez le père ou un parent au premier degré de sexe masculin avant 55 ans, et avant 65 ans pour le sexe féminin
    - tabagisme actuel ou stoppé depuis moins de 3 ans
    - hypertension artérielle traitée ou non
    - HDL cholestérol < 0,40 g/L quel que soit le sexe
    - microalbuminurie (>30mg/24h)
    NB : L’insuffisance rénale modérée (Clairance ≥ 30mL/min et < 50mL/min) ne constitue pas ici un critère de non inclusion, mais au cas échéant l’injection de KINERET (anakinra) prévue quotidiennement sera faite tous les deux jours
    Des pathologies, habitus ou autres caractéristiques du patient
    Grossesse, femmes allaitantes ou en âge de procréer n'utilisant pas de contraception
    Syndrome démentiel
    Patient non observant
    Patient habitant à plus de 150 km du centre investigateur
    Antécédents d’intoxication éthylique ou médicamenteuse ayant nécessité une hospitalisation dans l’année précédente
    Patient suivi et/ou traité pour une autre maladie auto-immune ou inflammatoire connue
    Hypersensibilité à l’anakinra ou à l’un de ses excipients (Sodium citrate (E331), sodium chlorure, edétate disodique (E385), polysorbate 80 (E433), sodium hydroxyde (E524), eau pour préparations injectables, substrats d'origine : protéines d'Escherichia coli)
    Personne sous sauvegarde de justice, tutelle ou curatelle
    Personnes privées de liberté
    Personnes non bénéficiaires du régime de la sécurité sociale
    D’autres thérapeutiques
    Patient ayant déjà débuté (ou stoppé il y a moins de 6 mois) dans un cadre protocolaire ou non, pour son ACG ou pour une autre maladie, un traitement par anti TNF-α, méthotrexate, ciclosporine, cyclophosphamide, dapsone ou bolus de corticoïdes.
    Patient sous corticoïdes au long cours pour une autre affection
    Début du traitement de la maladie de l’ACG par une dose > 1 mg/Kg quelle que soit la durée
    Immunisation par un vaccin vivant/atténué au cours des 8 semaines précédant l’inclusion
    Des pathologies infectieuses
    Hépatite virale chronique (ou aiguë) B ou C
    Infection par le HIV
    Infection persistante ou infection sévère ayant nécessité une hospitalisation ou un traitement IV par antibiotiques durant les 30 jours précédant l’inclusion
    Infection ayant nécessité un traitement par antibiotiques oraux dans les 14 jours précédents l’inclusion
    Antécédent de tuberculose active, histoplasmose ou listériose
    Signes de tuberculose latente (basée sur un antécédent de contage non traité, une opacité de plus de 1 cm de diamètre sur la radiographie pulmonaire, ou un test in vitro (Quantiferon Gold ou T-Spot-TB) positif. Un antécédent de tuberculose maladie ou de tuberculose latente dont le traitement est terminé et a été correctement conduit ne constitue pas un critère d’exclusion, quel que soit le résultat du Quantiferon ou du T-Spot-TB.
    Une maladie instable
    Diabète non contrôlé avec antécédent d’infections récidivantes
    Cardiopathie ischémique instable
    Insuffisance cardiaque ≥ stade III/IV de la NYHA
    Accident vasculaire cérébral récent (moins de 6 mois)
    Ou toute autre maladie sévère entrainant, de l’avis de l’investigateur, un risque pour le patient du fait de sa participation à l’étude.
    Un risque vasculaire, métabolique, infectieux, rénal ou néoplasique comme suit :
    Patient à haut risque cardiovasculaire : antécédent de maladie coronarienne ou vasculaire avérée, diabétique de type 2 à haut risque cardiovasculaire*, risque vasculaire >20% à 10 ans (équation de Framingham)
    Dyslipidémie sévère non contrôlée par traitement hypolipémiant
    Pathologie hépatique active et insuffisance hépato-cellulaire
    Neutropénie (<1 500/mm3) au moment de l’introduction du KINERET® /PLACEBO ; ainsi un patient ayant une neutropénie initiale peut être inclus dans l’étude si cette dernière se corrige sous Cortancyl®, et que le traitement expérimental (KINERET® /PLACEBO) peut-être débuté moins de 15 jours après le début de la prednisone
    Néoplasie de moins de 5 ans, sauf cancer in situ du col utérin et cancer cutané (hors mélanome) avec exérèse complète dont les limites passent en zone saine.
    Insuffisance rénale sévère (Clairance < 30mL/min)
    * Les patients diabétiques à haut risque cardiovasculaire sont définis par :
    - Une atteinte rénale (protéinurie>300mg/24h ou clairance de la créatinine <60mL/min selon Cockroft)
    - Ou au moins deux des facteurs de risque suivants :
    - homme de plus de 50 ans, femme de plus de 60 ans
    - antécédents de maladie coronaire précoce : infarctus du myocarde ou mort subite chez le père ou un parent au premier degré de sexe masculin avant 55 ans, et avant 65 ans pour le sexe féminin
    - tabagisme actuel ou stoppé depuis moins de 3 ans
    - hypertension artérielle traitée ou non
    - HDL cholestérol < 0,40 g/L quel que soit le sexe
    - microalbuminurie (>30mg/24h)
    NB : L’insuffisance rénale modérée (Clairance ≥ 30mL/min et < 50mL/min) ne constitue pas ici un critère de non inclusion, mais au cas échéant l’injection de KINERET (anakinra) prévue quotidiennement sera faite tous les deux jours
    E.5 End points
    E.5.1Primary end point(s)
    Comparaison entre les :
    - (1) taux de rechute du bras anakinra + prednisone à la fin de S26
    - (2) taux de rechute du bras placebo + prednisone à la fin de S26
    (2) devra être significativement être supérieur à (1)
    Les sujets recevront de la prednisone orale avec un protocole de décroissance standardisé, identique pour les 2 bras; les doses seront rapportées au poids corporel. A S24, la prednisone sera décrue à 0,1 mg/kg en vue de la visite à S26.
    La rechute de l'ACG est définie par la réapparition d’un ou plusieurs signe(s) clinique(s) d'ACG et/ou élévation de la CRP>10 mg/l à 2 reprises sans autre cause retrouvée, notamment infectieuse. La rechute se traduit par la nécessité d’augmenter la corticothérapie
    Comparaison entre les :
    - (1) taux de rechute du bras anakinra + prednisone à la fin de S26
    - (2) taux de rechute du bras placebo + prednisone à la fin de S26
    (2) devra être significativement être supérieur à (1)
    Les sujets recevront de la prednisone orale avec un protocole de décroissance standardisé, identique pour les 2 bras; les doses seront rapportées au poids corporel. A S24, la prednisone sera décrue à 0,1 mg/kg en vue de la visite à S26.
    La rechute de l'ACG est définie par la réapparition d’un ou plusieurs signe(s) clinique(s) d'ACG et/ou élévation de la CRP>10 mg/l à 2 reprises sans autre cause retrouvée, notamment infectieuse. La rechute se traduit par la nécessité d’augmenter la corticothérapie
    E.5.1.1Timepoint(s) of evaluation of this end point
    semaine 26
    semaine 26
    E.5.2Secondary end point(s)
    1- EFFICACITE
    Critères de l'objectif secondaire 1
    - Taux de rechute dans la période S4 à la fin de S16 dans les 2 bras
    - Taux de rechute dans la période S17 à la fin de S26 dans les 2 bras
    - Taux de rechute dans la période S27 à la fin de S52 dans les 2 bras
    La rechute de l'ACG est définie par la réapparition d’un ou plusieurs signe(s) clinique(s) d'ACG et/ou élévation de la CRP>10 mg/l à 2 reprises sans autre cause retrouvée, notamment infectieuse. La rechute se traduit par la nécessité d’augmenter la corticothérapie (cf annexe 2).

    Critères de l'objectif secondaire 2
    Comparaison, sur une période de suivi de 52 semaines, entre les :
    - (1) temps d’obtention d’une rémission complète du bras anakinra + prednisone
    - (2) temps d’obtention d’une rémission complète bras placebo + prednisone
    La rémission complète de l'ACG est définie comme la disparition de tous les signes cliniques de l'ACG associée à la normalisation de la CRP(<10 mg/l). Elle autorise la poursuite de la décroissance de la corticothérapie.
    Critères de l'objectif secondaire 3
    Comparaison, sur une période de suivi de 52 semaines, entre les :
    - le nombre de première rechute de l'ACG du bras anakinra + prednisone
    - le nombre de première rechute de l'ACG du bras placebo + prednisone
    La rechute de l'ACG est définie par la réapparition d’un ou plusieurs signe(s) clinique(s) d'ACG et/ou élévation de la CRP>10 mg/l à 2 reprises sans autre cause retrouvée, notamment infectieuse. La rechute se traduit par la nécessité d’augmenter la corticothérapie (cf annexe 2).

    Critères de l'objectif secondaire 4
    Comparaison, sur une période de suivi de 52 semaines, entre les :
    - la dose de corticoïdes reçue à chaque visite, en mg/Kg à la fin de S4, S8, S12, S16, S20, S26 et à S52 dans le bras anakinra + prednisone versus celle du bras placebo + prednisone
    - la dose cumulée de corticoïdes en mg/kg reçue au moment des visites de S26 et S52 dans le bras anakinra + prednisone versus celle du bras placebo + prednisone

    2- TOLERANCE
    Critère de tolérance
    Comparaison de la tolérance du bras anakinra + prednisone versus celle du bras placebo + prednisone sur les critères suivants à S0, S4, S8, S12, S16, S20, S26 et S52:
    - critères généraux (indice de Karnofsky, indice de qualité de vie (HAQ, SF-36)
    - critères standardisés (CTCAE v4.0) des évènements indésirables : infectieux, métaboliques, cutanés, osseux, rénaux et hématologiques.

    3- CRITERES D’EVALUATION DE L’ETUDE ANCILLAIRE D’IMMUNOMONITORING
    Critère d’évaluation de l’objectif 1 :
    In vivo dans les deux bras à J1-S0 (avant l’injection du KINERET/PLACEBO) et à S16
     mesure par cytométrie en flux des pourcentages lymphocytaires T CD4 (Th1, Th2, Th17 et Treg) et T CD8 (Tc1, Tc2, Tc17). Calcul du ratio Th17/Treg
     mesure par méthode luminex des concentrations sériques d’IL-1β, TNF-α, IFN-γ, IL-17A et d’IL-6

    Critère d’évaluation de l’objectif 2 :
    Ex vivo dans les deux bras à J1-S0 (avant l’injection du KINERET/PLACEBO) et à S16 avant et après stimulation par LPS
     Mesure par méthode luminex de la production de cytokines Th1 (IL-2, IL-12, IFN-γ), Th2 (IL-4, IL-5, IL-13) et Th17 (IL-1β, IL-6, IL17A, IL-21, IL-23) par des cellules mononuclées sanguines
     Analyse fonctionnelle des lymphocytes Treg (CD4+CD25high) par mesure de leur capacité à inhiber la prolifération et la production de cytokines (IL-17A, IFN-γ, IL-6, IL-10 et TNF-α) par des lymphocytes T effecteurs autologues (CD4+CD25low).

    4- CRITERES D’EVALUATION DE L’ETUDE ANCILLAIRE D’IMMUNOHISTOCHIMIE ET DES TEST FONCTIONNELS
    Critère d’évaluation de l’objectif 1 :
    Intensité du marquage de l’IL-1beta, de l’IL-1alpha et de l’ILR1, de l’IL-6, du TNF-α sur les coupes d’artères temporales de patients atteints d’ACG (à BAT positive ou négative) et de sujets contrôles pour lesquels le diagnostic d’ACG n’a pas été retenu.
    Critère d’évaluation de l’objectif 2 :
    Prolifération cellulaire évaluée par une technique de marquage de la prolifération cellulaire au BrdU et migration cellulaire analysée par une technique de photographies prises au Time Lapse à l’aide d’un microscope inversé équipé d’une chambre d’incubation.
    Critère d’évaluation de l’objectif 3 :
    Caractéristiques de l’inflammasome dans les fibroblastes adventitiels et les CMLV obtenus après culture cellulaire d’un fragment d’artère temporale des patients atteints d’ACG comparés à ceux des sujets contrôles après stimulation ou non par le LPS avec étude de l’expression génomique et protéique de la NLRP3 et de l’IL-1β en présence ou non d’anakinra.
    1- EFFICACITE
    Critères de l'objectif secondaire 1
    - Taux de rechute dans la période S4 à la fin de S16 dans les 2 bras
    - Taux de rechute dans la période S17 à la fin de S26 dans les 2 bras
    - Taux de rechute dans la période S27 à la fin de S52 dans les 2 bras
    La rechute de l'ACG est définie par la réapparition d’un ou plusieurs signe(s) clinique(s) d'ACG et/ou élévation de la CRP>10 mg/l à 2 reprises sans autre cause retrouvée, notamment infectieuse. La rechute se traduit par la nécessité d’augmenter la corticothérapie (cf annexe 2).

    Critères de l'objectif secondaire 2
    Comparaison, sur une période de suivi de 52 semaines, entre les :
    - (1) temps d’obtention d’une rémission complète du bras anakinra + prednisone
    - (2) temps d’obtention d’une rémission complète bras placebo + prednisone
    La rémission complète de l'ACG est définie comme la disparition de tous les signes cliniques de l'ACG associée à la normalisation de la CRP(<10 mg/l). Elle autorise la poursuite de la décroissance de la corticothérapie.
    Critères de l'objectif secondaire 3
    Comparaison, sur une période de suivi de 52 semaines, entre les :
    - le nombre de première rechute de l'ACG du bras anakinra + prednisone
    - le nombre de première rechute de l'ACG du bras placebo + prednisone
    La rechute de l'ACG est définie par la réapparition d’un ou plusieurs signe(s) clinique(s) d'ACG et/ou élévation de la CRP>10 mg/l à 2 reprises sans autre cause retrouvée, notamment infectieuse. La rechute se traduit par la nécessité d’augmenter la corticothérapie (cf annexe 2).

    Critères de l'objectif secondaire 4
    Comparaison, sur une période de suivi de 52 semaines, entre les :
    - la dose de corticoïdes reçue à chaque visite, en mg/Kg à la fin de S4, S8, S12, S16, S20, S26 et à S52 dans le bras anakinra + prednisone versus celle du bras placebo + prednisone
    - la dose cumulée de corticoïdes en mg/kg reçue au moment des visites de S26 et S52 dans le bras anakinra + prednisone versus celle du bras placebo + prednisone

    2- TOLERANCE
    Critère de tolérance
    Comparaison de la tolérance du bras anakinra + prednisone versus celle du bras placebo + prednisone sur les critères suivants à S0, S4, S8, S12, S16, S20, S26 et S52:
    - critères généraux (indice de Karnofsky, indice de qualité de vie (HAQ, SF-36)
    - critères standardisés (CTCAE v4.0) des évènements indésirables : infectieux, métaboliques, cutanés, osseux, rénaux et hématologiques.

    3- CRITERES D’EVALUATION DE L’ETUDE ANCILLAIRE D’IMMUNOMONITORING
    Critère d’évaluation de l’objectif 1 :
    In vivo dans les deux bras à J1-S0 (avant l’injection du KINERET/PLACEBO) et à S16
     mesure par cytométrie en flux des pourcentages lymphocytaires T CD4 (Th1, Th2, Th17 et Treg) et T CD8 (Tc1, Tc2, Tc17). Calcul du ratio Th17/Treg
     mesure par méthode luminex des concentrations sériques d’IL-1β, TNF-α, IFN-γ, IL-17A et d’IL-6

    Critère d’évaluation de l’objectif 2 :
    Ex vivo dans les deux bras à J1-S0 (avant l’injection du KINERET/PLACEBO) et à S16 avant et après stimulation par LPS
     Mesure par méthode luminex de la production de cytokines Th1 (IL-2, IL-12, IFN-γ), Th2 (IL-4, IL-5, IL-13) et Th17 (IL-1β, IL-6, IL17A, IL-21, IL-23) par des cellules mononuclées sanguines
     Analyse fonctionnelle des lymphocytes Treg (CD4+CD25high) par mesure de leur capacité à inhiber la prolifération et la production de cytokines (IL-17A, IFN-γ, IL-6, IL-10 et TNF-α) par des lymphocytes T effecteurs autologues (CD4+CD25low).

    4- CRITERES D’EVALUATION DE L’ETUDE ANCILLAIRE D’IMMUNOHISTOCHIMIE ET DES TEST FONCTIONNELS
    Critère d’évaluation de l’objectif 1 :
    Intensité du marquage de l’IL-1beta, de l’IL-1alpha et de l’ILR1, de l’IL-6, du TNF-α sur les coupes d’artères temporales de patients atteints d’ACG (à BAT positive ou négative) et de sujets contrôles pour lesquels le diagnostic d’ACG n’a pas été retenu.
    Critère d’évaluation de l’objectif 2 :
    Prolifération cellulaire évaluée par une technique de marquage de la prolifération cellulaire au BrdU et migration cellulaire analysée par une technique de photographies prises au Time Lapse à l’aide d’un microscope inversé équipé d’une chambre d’incubation.
    Critère d’évaluation de l’objectif 3 :
    Caractéristiques de l’inflammasome dans les fibroblastes adventitiels et les CMLV obtenus après culture cellulaire d’un fragment d’artère temporale des patients atteints d’ACG comparés à ceux des sujets contrôles après stimulation ou non par le LPS avec étude de l’expression génomique et protéique de la NLRP3 et de l’IL-1β en présence ou non d’anakinra.
    E.5.2.1Timepoint(s) of evaluation of this end point
    se référer au protocole
    se référer au protocole
    E.6 and E.7 Scope of the trial
    E.6Scope of the trial
    E.6.1Diagnosis No
    E.6.2Prophylaxis No
    E.6.3Therapy Yes
    E.6.4Safety No
    E.6.5Efficacy No
    E.6.6Pharmacokinetic No
    E.6.7Pharmacodynamic No
    E.6.8Bioequivalence No
    E.6.9Dose response No
    E.6.10Pharmacogenetic No
    E.6.11Pharmacogenomic No
    E.6.12Pharmacoeconomic No
    E.6.13Others No
    E.7Trial type and phase
    E.7.1Human pharmacology (Phase I) No
    E.7.1.1First administration to humans No
    E.7.1.2Bioequivalence study No
    E.7.1.3Other No
    E.7.1.3.1Other trial type description
    E.7.2Therapeutic exploratory (Phase II) No
    E.7.3Therapeutic confirmatory (Phase III) Yes
    E.7.4Therapeutic use (Phase IV) No
    E.8 Design of the trial
    E.8.1Controlled Yes
    E.8.1.1Randomised Yes
    E.8.1.2Open No
    E.8.1.3Single blind No
    E.8.1.4Double blind Yes
    E.8.1.5Parallel group Yes
    E.8.1.6Cross over No
    E.8.1.7Other No
    E.8.2 Comparator of controlled trial
    E.8.2.1Other medicinal product(s) No
    E.8.2.2Placebo Yes
    E.8.2.3Other No
    E.8.2.4Number of treatment arms in the trial2
    E.8.3 The trial involves single site in the Member State concerned No
    E.8.4 The trial involves multiple sites in the Member State concerned Yes
    E.8.4.1Number of sites anticipated in Member State concerned7
    E.8.5The trial involves multiple Member States No
    E.8.6 Trial involving sites outside the EEA
    E.8.6.1Trial being conducted both within and outside the EEA No
    E.8.6.2Trial being conducted completely outside of the EEA No
    E.8.7Trial has a data monitoring committee Yes
    E.8.8 Definition of the end of the trial and justification where it is not the last visit of the last subject undergoing the trial
    12 mois de suivi
    12 mois de suivi
    E.8.9 Initial estimate of the duration of the trial
    E.8.9.1In the Member State concerned years3
    E.8.9.1In the Member State concerned months
    E.8.9.1In the Member State concerned days
    F. Population of Trial Subjects
    F.1 Age Range
    F.1.1Trial has subjects under 18 No
    F.1.1.1In Utero No
    F.1.1.2Preterm newborn infants (up to gestational age < 37 weeks) No
    F.1.1.3Newborns (0-27 days) No
    F.1.1.4Infants and toddlers (28 days-23 months) No
    F.1.1.5Children (2-11years) No
    F.1.1.6Adolescents (12-17 years) No
    F.1.2Adults (18-64 years) Yes
    F.1.2.1Number of subjects for this age range: 70
    F.1.3Elderly (>=65 years) Yes
    F.1.3.1Number of subjects for this age range: 70
    F.2 Gender
    F.2.1Female Yes
    F.2.2Male Yes
    F.3 Group of trial subjects
    F.3.1Healthy volunteers No
    F.3.2Patients Yes
    F.3.3Specific vulnerable populations Yes
    F.3.3.1Women of childbearing potential not using contraception No
    F.3.3.2Women of child-bearing potential using contraception Yes
    F.3.3.3Pregnant women No
    F.3.3.4Nursing women No
    F.3.3.5Emergency situation No
    F.3.3.6Subjects incapable of giving consent personally No
    F.3.3.7Others No
    F.4 Planned number of subjects to be included
    F.4.1In the member state70
    F.5 Plans for treatment or care after the subject has ended the participation in the trial (if it is different from the expected normal treatment of that condition)
    aucun
    aucun
    G. Investigator Networks to be involved in the Trial
    N. Review by the Competent Authority or Ethics Committee in the country concerned
    N.Competent Authority Decision Authorised
    N.Date of Competent Authority Decision2016-05-10
    N.Ethics Committee Opinion of the trial applicationFavourable
    N.Ethics Committee Opinion: Reason(s) for unfavourable opinion
    N.Date of Ethics Committee Opinion2016-06-04
    P. End of Trial
    P.End of Trial StatusCompleted
    For support, visit the EMA Service Desk , log in using your EMA account and open a ticket specifying "EU CTR" in your request.
    If you do not have an account, please visit the EMA Account management page page click on "Create an EMA account" and follow the instructions.
    The status of studies in GB is no longer updated from 1.1.2021
    For the UK, as from 1.1.2021, EU Law applies only to the territory of Northern Ireland (NI) to the extent foreseen in the Protocol on Ireland/NI
    EU Clinical Trials Register Service Desk: https://servicedesk.ema.europa.eu
    European Medicines Agency © 1995-2022 | Domenico Scarlattilaan 6, 1083 HS Amsterdam, The Netherlands
    Legal notice
    EMA HMA